Définition

Le glaucome est une maladie du nerf optique qui entraîne une perte progressive de la vision commençant tout d’abord en périphérie et progressant graduellement vers le centre. Cette maladie est souvent associée à une pression intra oculaire (PIO) élevée qui comprime et endommage les fibres du nerf optique et de la rétine. La perte de vision associée au glaucome est permanente et irréversible. Sans traitement, cette maladie peut rendre aveugle.

Il existe un fait de nombreux types différents de glaucome avec des mécanismes différents. Le plus courant des glaucomes est le glaucome chronique à angle ouvert ou glaucome chronique.

La frontière est parfois difficile à établir entre hypertonie simple sans conséquence et hypertonie avec risque de glaucome. Il existe une relation et une continuité fréquente mais non systématique entre hypertonie oculaire et glaucome qui représentent en fait des stades différents d’une même maladie.

La pression intra-oculaire habituelle chez l’adulte est comprise entre 10 et 21 mm de mercure. Elle est mesurée à l’aide de tonomètres automatisés à jet d’air. La mesure se faisant au travers de la cornée, il est nécessaire de connaître son épaisseur (pachymétrie). Les personnes ayant une cornée épaisse ont une pression oculaire mesurée plus élevée que les personnes dotées d’une cornée fine.

Finalement, la mesure de la pression oculaire n’est qu’un élément qui doit être interprétée en fonction de l’épaisseur cornéenne. Ce critère seul ne peut permettre d’affirmer qu’une personne est porteuse du glaucome.

Il existe différents mécanismes possibles:

  • une diminution de l’élimination par obstruction de l’angle irido-cornéen d’origine congénitale (glaucome congénital) ou acquise avec l’âge c’est à dire un glaucome à angle ouvert; c’est le glaucome le plus fréquent
  • un blocage pupillaire par le cristallin secondaire au vieillissement car celui-ci augmente de volume avec l’âge et peut provoquer un blocage de l’orifice pupillaire. C’est le mécanisme des crises de glaucome aigu dit par fermeture de l’angle.

La conséquence d’une hypertonie oculaire est la destruction des fibres du nerf optique. Ces dernières quittent l’œil au niveau de la papille optique pour constituer le nerf optique. Ainsi l’analyse de la forme de la papille par des photographies et des analyseurs spécifiques (OCT) sont nécessaire pour poser un diagnostic et le suivi d’un glaucome.

En pratique, le diagnostic d’un glaucome n’est pas toujours simple et c’est un faisceau d’argument ainsi que l’évolution dans le temps qui permettent de confirmer un diagnostic.