Glaucome

Qu’est-ce que le glaucome ?

Le glaucome est une maladie du nerf optique qui touche 2% de la population de plus de 40 ans en France. Il est lié à une pression intra-oculaire trop élevée, secondaire à un défaut d’évacuation du liquide intra-oculaire de l’oeil : l’humeur aqueuse.

La pression intra-oculaire trop élevé entraine une compression et un endommagement des fibres du nerf optique. Cette maladie entraine une réduction progressive du champ visuel, pouvant aboutir, en l’absence de traitement, à la cécité.

Quels sont les symptômes ?

Les patients atteints de glaucome ne présentent aucun symptôme initialement car le glaucome évolue de manière insidieuse. La baisse de l’acuité visuelle n’est remarquée par le patient uniquement lorsque le glaucome est très évolué et le champ visuel déjà très réduit, d’où l’importance d’un dépistage précoce à partir de 40 ans, en particulier en cas d’antécédents familiaux de glaucome.

Comment le dépister ?

Le dépistage se fait lors de la consultation ophtalmologique et consiste en la mesure de la pression intra-oculaire et l’examen du nerf optique.

Si un glaucome est suspecté, d’autres examens seront programmés afin de faire le bilan initial de la maladie :

  • Une pachymétrie : C’est la mesure de l’épaisseur de la cornéen permettant d’affiner la mesure de la pression intra-oculaire.
  • Un scanner (OCT) du nerf optique permettant de quantifier les fibres du nerf optique au moment du diagnostic et tout au long du suivi de la maladie.
  • Un examen du champ visuel, permettant d’évoluer le retentissement du glaucome sur votre champ de vision.

Comment le traiter ?

L’objectif du traitement est de faire diminuer la pression intra-oculaire afin de stabiliser la maladie et limiter la dégradation du champ visuel.

Les lésions des fibres du nerf optique sont irréversibles et aucune récupération des dommages déjà crées par le glaucome n’est attendue.

Différents traitements existent pour faire baisser la pression intra-oculaire.

  • Les collyres hypotonisants

    Il s’agit de gouttes permettant de diminuer la pression intra-oculaire. Il en existe plusieurs sortes, que l’on peut associer afin d’obtenir une meilleure efficacité. Les gouttes doivent être mises tous les jours. Il s’agit d’un traitement à vie.
  • Le traitement Laser (Trabéculoplastie au laser SLT)

    Il s’agit d’un traitement laser qui peut être réalisé en consultation, il est indolore et rapide. Son objectif est également de diminuer la pression intra-oculaire, souvent en complément d’un traitement par collyres. Il n’est pas adapté à tous les patients.

Télécharger la fiche d’information sur la trabeculoplastie au laser SLT

  • Le traitement chirurgical

    Dans les cas où les traitements par collyres ou laser ne permettent pas une diminution suffisante de la pression intra-oculaire pour stabiliser le glaucome, un traitement chirurgical peut vous être proposé. Il peut également être proposé en cas d’intolérances aux collyres. Il s’agit d’une chirurgie dite « filtrante » car elle permet une meilleure filtration de l’humeur aqueuse, dont la mauvaise élimination est responsable de l’augmentation de la pression intra-oculaire.

télécharger la fiche d’information sur la chirurgie du glaucome

Pour vous informer , vous sensibiliser ou même échanger sur le glaucome, rendez-vous sur le site de l’association France glaucome (AFG) : http://www.associationfranceglaucome.fr/