La cataracte

La cataracte

Qu’est ce que la cataracte?

La cataracte est une opacification du cristallin, lentille naturelle de l’œil, entraînant une diminution de l’acuité visuelle. Le traitement est chirurgical quand la gêne devient invalidante pour le patient.


Qui est concerné ?

La chirurgie de la cataracte est l’opération la plus fréquente en ophtalmologie et concerne chaque année plus de 700 000 patients en France.

La cataracte est le plus souvent liée à l’âge et évolue de façon très progressive après l’âge de 60 ans.

Plus rarement, elle peut être secondaire à un traumatisme oculaire ou à certaines pathologies ophtalmologiques et générales. Certains médicaments peuvent également entrainer la survenue d’une cataracte.

Exceptionnellement, elle peut être d’origine congénitale et dépistée chez les enfants.


Quels sont les symptômes ?

Les signes évocateurs de la cataracte sont :

  • Une baisse d’acuité visuelle d’apparition progressive
  • Des éblouissements, des halos colorés autour des lumières, invalidants notamment pour la conduite nocturne
  • Une modification de la vision des couleurs, et plus rarement une vision double

Le traitement de la cataracte

Il n’existe actuellement aucun traitement médical permettant de traiter ou d’empêcher l’apparition de la cataracte : 

Le traitement est uniquement chirurgical et consiste à remplacer le cristallin par une lentille artificielle (implant intra-oculaire).

Sous microscope opératoire, le cristallin est extrait à travers des micro-incisions pratiquées dans la cornée. Cette technique dite de “phacoémulsification” permet de segmenter puis d’aspirer doucement le cristallin au moyen d’une sonde à ultrasons.

Le cristallin est ensuite remplacé par un implant intra-oculaire, dont la puissance est adaptée à chaque patient et déterminée lors du bilan pré-opératoire complet réalisé en consultation.

L’opération dure une dizaine de minutes et se déroule le plus souvent sous anesthésie locale, par application de collyres anesthésiants.

Un intervalle de 15 jours est respecté entre l’intervention de chaque œil.


Quels sont les risques ?

La chirurgie de la cataracte est aujourd’hui une chirurgie courante et parfaitement standardisée.

Néanmoins, elle n’échappe pas à la règle selon laquelle il n’existe pas de chirurgie sans risque. Les complications graves sont devenues exceptionnelles. Une fiche d’information détaillée vous sera remise et expliquée par votre chirurgien lors de la consultation.

Télécharger la fiche d’information sur l’opération de la cataracte

Bilan pré-opératoire complet

Comme pour toute chirurgie, le bilan pré-opératoire est un temps essentiel dans la démarche chirurgicale.

Il se réalise lors d’une consultation au cabinet. Il faut être accompagné car une dilatation de la pupille est nécessaire et vous ne pourrez donc pas conduire à l’issue de la consultation.

L’objectif du bilan pré-opératoire est double :

  • Déceler une éventuelle contre-indication à la chirurgie
  • Analyser le défaut visuel à corriger et évaluer au mieux votre demande afin de choisir l’implant intra-oculaire le plus approprié

Les étapes de la consultation pré-opératoire  :

  • La mesure de l’acuité visuelle permet de déterminer le défaut visuel à corriger


  • L’examen de l’oeil au biomicroscope permet de déterminer l’importance de la cataracte. Un fond d’œil est également réalisé et permet de dépister d’autres anomalies au niveau de la rétine ou du nerf optique


  • La Biométrie est un examen qui permet de calculer de manière précise la puissance de l’implant afin d’optimiser votre vision


  • L’OCT : Cet examen est un scanner rétinien qui permet d’éliminer toute pathologie rétinienne associée, notamment la DMLA. En effet, l’existence d’une DMLA est à déceler avant d’envisager une chirurgie de la cataracte, car si elle ne contre-indique pas la chirurgie, elle peut être responsable d’un moins bon résultat visuel.

Les implants intra-oculaires

Le remplacement du cristallin par une lentille artificielle est systématique pendant la chirurgie de la cataracte.

Il existe différents types d’implants intra-oculaires qui permettent de corriger les différentes anomalies optiques (myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie).

L’implant monofocal 

permet de restituer une très bonne vision de loin sans correction, à condition qu’il n’existe pas d’astigmatisme important. Le port de lunettes pour la vision de près est nécessaire. Cet implant est le seul pris en charge à 100% par la sécurité sociale.

L’implant torique 

présente les mêmes caractéristiques que l’implant monofocal mais corrige également l’astigmatisme. Le port de lunettes pour la vision de près est nécessaire.

L’implant multifocal

permet d’obtenir une relative indépendance aux lunettes dans la majorité des activités quotidiennes. Il ne convient pas à tous les patients et des phénomènes de halos et d’éblouissements peuvent survenir surtout en vision nocturne mais restent limités.


Le choix de l’implant sera à déterminer entre le chirurgien et le patient.

Votre intervention, en pratique

Votre intervention aura lieu à la Polyclinique de Franche-Comté, en chirurgie ambulatoire.

Une fois l’intervention terminée, vous resterez dans le service de chirurgie ambulatoire 2 heures environ avant votre retour à domicile.

La conduite automobile n’est pas autorisée le jour de l’intervention. Vous avez la possibilité de solliciter un transport aller/retour, dont les frais sont pris en charge.

Les soins post-opératoires consistent en l’instillation de collyres antibiotiques et anti-inflammatoires pendant 1 mois. L’instillation des collyres nécessite une hygiène rigoureuse (lavage et désinfections des mains avant utilisation). Vous devrez observer une courte période de convalescence et éviter les situations à risques (piscine, bricolage, sport…).

Vous serez revu en consultation dans les jours qui suivent l’intervention.

Télécharger la fiche d’information sur l’opération de la cataracte